Comprendre l’Énurésie nocturne (Pipi au lit)

Bien comprendre l’énurésie vous permet d’agir plus efficacement.

Comprendre l’Énurésie nocturne (Pipi au lit)

Énurésie nocturne est le terme médical employé pour définir le fait de mouiller le lit involontairement pendant le sommeil ou de l’expression plus commune « Faire pipi au lit », que ce soit la nuit ou le jour lors d’une sieste.

La plupart des enfants n’urineront qu’une fois durant la nuit, mais il est fréquent de voir des enfants qui mouilleront le lit, 2, 3 et parfois même 4 fois durant la même nuit.

Et bien sûr, au grand désarroi des parents qui doivent laver le lit malgré que l’enfant porte également une couche, et qui souvent ne savent pas trop comment réagir.

L’Énurésie nocturne, selon la Société Canadienne de pédiatrie affecte jusqu’à 15% des enfants de 5 ans et plus.

Énurésie nocturne: Est-ce Héréditaire?

En général, l’énurésie nocturne est une condition héréditaire, (environ 80%). Mais aussi, elle est généralement due à une combinaison de deux facteurs ou plus dont :

  • vessie immature;
  • vessie hyperactive;
  • sommeil très profond;
  • facteurs héréditaires;
  • facteurs psychologiques.

Sans traitement adéquat ou intervention extérieure, il est difficile de prévoir à quel âge l’enfant pourra cesser de mouiller le lit de lui-même.

Plusieurs d’entre-deux souffriront d’énurésie nocturne jusqu’à l’adolescence et parfois même au-delà.

De quel type d’énurésie souffre votre enfant?

Énurésie Primaire

L’enfant n’a jamais été vraiment propre depuis sa naissance.

Plus courante chez les garçons, ce type d’énurésie se retrouve chez environ 10 % à 15 % des enfants de cinq ans et chez 6 % à 8 % de ceux de huit ans, et il chute à 1 % ou 2 % à 15 ans.

Énurésie Secondaire

L’enfant a recommencé à faire pipi au lit, après qu’il est été propre pendant une période de plus de trois mois.

C’est quand même plus fréquent qu’on le croit et c’est très déconcertant pour les parents qui tentent de faire une association avec un quelconque évènement dans la vie de l’enfant.

Comme pour l’énurésie primaire, l’énurésie secondaire est plus courante chez les garçons mais pas de manière très significative.

Questions Éclairs

Questions Éclairs

Devrait-on mettre une couche ou laver le lit ?
La question est légitime puisqu’on entend souvent dire que de mettre une couche encourage l’enfant à la paresse. Encore là, les opinions divergent sur ce point.

L’Énurésie par définition est involontaire, donc il n’y a pas lieu de parler de paresse. Que vous mettiez une couche ou que vous laviez le lit ne changera rien. Ce n’est pas de la paresse.

Je vous suggère plutôt ceci: Faites de courtes périodes d’essais sans couches, 2 ou 3 semaines à la fois, si les pipis au lit persistent alors pourquoi vous obliger à laver le lit tous les jours, remettez les couches pour un temps et vous ferez un autre essai plus tard.

Lorsqu’un enfant souffre réellement d’énurésie nocturne, même si vous lavez le lit tous les jours, ça ne changera pas. Il ne sera pas plus paresseux parce qu’il porte une pull up ou une goodnites. Il dort !

Alors, faites votre choix.

Et quand vous ou votre enfant en aurez assez d’attendre que ça passe, nous serons là pour vous aider.

Quels sont les chances qu'un enfant souffre d'énurésie?
Lorsque les deux parents ont soufferts d’énurésie (nocturne ou diurne), chaque enfant aura un peu plus de 65% de chance d’en souffrir lui aussi.

Dans une telle situation, dès que vous voyez des signes de détresse susceptibles d’affecter son comportement ou sa confiance personnelle, il vaut peut-être mieux considérer l’option d’apporter une aide extérieure à votre enfant plutôt que d’attendre que ça passe seul.

Consultez votre médecin, il pourra sans doute vous conseiller.

À quel âge peut-on parler d'énurésie (pipi au lit)
La majorité des enfants seront au sec toute la nuit dès l’âge de 3 ans.

Cependant, il est généralement reconnu d’attendre l’âge de 5 ans avant de conclure à problème d’énurésie nocturne et de tenter un traitement quelconque, pour autant que ce soit un problème.

La question à se poser : Est-ce que cela est vraiment dérangeant pour mon enfant ?

– Si « NON », alors vous pouvez attendre qu’il en manifeste le désire.

– Si « OUI », alors pourquoi ne pas tenter de l’aider. Vu l’hérédité, les chances qu’il en souffre sont bien présentes et le traitement de l’énurésie par l’alarme est totalement sans danger.

Pour ce qui est des coûts associé à un traitement, il est souvent plus avantageux qu’on le croit de faire le traitement que d’attendre, surtout si l’on pense au coût des couches pendant (X) années ou au coût associé au fait de devoir lavez le lit tous les jours ?

Mais, rendu là, c’est plutôt une question de choix personnel.

Je suis conseillère chez Enureflex, et mon travail de suivi et de support aux clients est vraiment très agréable, particulièrement depuis l’arrivée de ce nouveau système Night Guard.

Les parents sont satisfaits et souvent surpris des résultats obtenus. Ils nous parlent souvent de l’effet positif pour leur enfant de ne plus faire pipi au lit.

Vraiment SUPER ! Lucie Picard

Conseillère Enureflex

Cet arcticle «Comprendre l’énurésie» a été écrit et publié par la Clinique Enureflex